SESRIC

Perspectives Économiques 2015 de l'OCI
Date : 23 Novembre 2015

SESRIC a présenté le rapport sur les Perspectives Économiques de l'OCI 2015 au cours de la 31ème session du COMCEC qui s’est tenue à Istanbul pendant les 23-26 Novembre 2015. Les principaux points marquants du rapport ont été présentés par S.E. Amb. Musa Kulaklıkaya, Directeur Général de SESRIC, au cours de la réunion, ou le rapport et son thème spécial sur les investissements a stimulé la poursuite des discussions.

Le Rapport sur les Perspectives Économiques de l'OCI 2015 analyse les tendances des principaux indicateurs économiques des pays membres de l'OCI, en tant que groupe, au cours de la dernière période de cinq ans pour lesquels les données sont disponibles (2010-2014). Le rapport examine ces tendances de manière comparative avec leurs homologues dans les deux groupes de pays développés et en développement non membres de l'OCI ainsi qu'avec la moyenne mondiale. Ce faisant, le rapport met en évidence un certain nombre de contraintes et défis confrontés par les pays membres de l'OCI dans leurs efforts pour améliorer leur développement économique et leur progrès.

Le Rapport de cette année comporte également une partie spéciale sur la promotion de l'investissement dans les pays de l'OCI. D’après le rapport, le secteur public peut prendre l'initiative de diriger des investissements à grande échelle pour transformer les économies, mais des contraintes et insuffisances importantes sont souvent observées dans de tels investissements. Alors que les investissements réalisés par le secteur public doivent être améliorés, il est également nécessaire d'utiliser le dynamisme du secteur privé pour augmenter la productivité et la compétitivité des projets d'investissement. Dans de nombreux cas, le secteur privé est également confronté à des défis importants avant ou après la réalisation de grands projets d'investissement.

Dans cet état de fait, le rapport fournit quelques implications politiques pour améliorer l'efficacité de l'investissement public, favoriser l'investissement privé et attirer davantage d'investissements directs étrangers dans les pays de l'OCI. Le rapport souligne que le succès des pays membres de l'OCI à cet égard est étroitement lié aux réformes nécessaires afin d’être réalisés dans un large spectre, notamment investir davantage dans le capital humain et les infrastructures, et aussi en complétant des réformes pour améliorer l'environnement macroéconomique globale et la qualité des institutions.

Version électronique en ligne