SESRIC

Rapport De Santé de l'OIC 2015
Date : 17 Novembre 2015

S.E. l’Amb. Musa Kulaklıkaya, Directeur Général de SESRIC, a pris la parole à la 5ème Conférence Islamique des Ministres de la Santé, qui s’est tenue à Istanbul, en Turquie les 17-19 Novembre. Lors de son allocution, S.E. l’Amb. Kulaklıkaya a fait une présentation de la Conférence d’août sur les principales conclusions du rapport de Santé de l'OCI 2015 et a officiellement lancé le rapport.

Le rapport est principalement structuré autour de six domaines thématiques de coopération identifiés dans le Programme d'Action Stratégique de Santé de l'OCI (OCI-SHPA) 2014-23, à savoir le Renforcement du Système Sanitaire; la Santé et Nutrition de la Mère, du Nouveau-né et de l'Enfant; la Prévention et Contrôle des Maladies; les Médicaments, Vaccins et Technologies Médicales; l’Intervention d'Urgence Sanitaire; et de l'Information, la Recherche, l'Éducation et la Sensibilisation.

Pour planter le décor, la Section 1 du rapport donne un bref aperçu de l'état de santé dans les pays de l'OCI. La Section 2 évalue la performance des systèmes de santé dans les pays de l'OCI en mettant l’accent sur certains des composants les plus importants comme les dépenses de santé et de financement, le personnel de santé et les infrastructures sanitaires. La  Section 3 examine l'état actuel de santé et la nutrition maternelle, du nouveau-né, et de l’enfant en mettant en évidence les tendances de la mortalité maternelle et infantile en cours par rapport à l’exécution des mesures recommandées par l'OMS comme les examens prénatals, la vaccination, l’assistance qualifiée à l'accouchement, et l'allaitement etc. afin de réduire la mortalité des MNC (soins maternels et néonatals) et la malnutrition. Les tendances récentes de la prévalence des maladies transmissibles et non transmissibles, leurs conséquences mortels et le progrès vers la résolution des principaux facteurs de risque sont examinés et analysés dans la section 4. La section 5 donne des précisions sur le statut des médicaments, des vaccins et des technologies de production médicales et les mécanismes de passation des marchés dans les pays de l'OCI ainsi que la disponibilité des médicaments essentiels. La section 6 met en évidence les ressources actuelles et les capacités de réponse d'urgence sanitaire et les interventions dans les pays de l'OCI avec quelques lacunes semblables dans la réponse humanitaire du secteur de la santé liée à la gestion de l'information et l'analyse, la planification stratégique et de la coordination et de la prestation de service. La section 7 se focalise sur les liens entre niveau d'information, l'éducation et la sensibilisation et l’état de santé dans les pays de l'OCI en enquêtant sur la qualité de l'éducation en santé et le niveau de prise de conscience sur les réactions indésirables aux médicaments et ses usages irrationnels. Les principales conclusions du rapport sont résumées dans la section 8. Le rapport se conclut par des recommandations politiques visant à renforcer l’exécution des interventions de coopération à la fois au niveau national et intra-OCI et au niveau internationale pour améliorer l'état de santé dans les pays de l'OCI.

Version Electronique en Ligne

Rapport de Santé de l'OCI 2015  (Anglais) (Arabe) (Français)