SESRIC

Problèmes Economiques des Pays Moins Avancés et Enclavés de l'OCI, 2007
Date : 18 Octobre 2009

Les Pays Moins Avancés (PMA) constituent un groupe des pays qui ont été officiellement identifiés par l'ONU comme « Moins Avancés » en termes de Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant, des ressources humaines et du niveau important faibles de vulnérabilité économique. En 1971, l'Assemblée Générale de l'ONU a approuvé la première liste des PMA, qui ont à ce moment-là compris 24 pays. Au cours des années suivantes, le nombre de pays compris dans la liste a augmenté de façon constante pour atteindre 48 en 1994. L'inclusion officielle du Sénégal en 2001 et de Timor-Leste en 2003 a mené le total de ces pays à 50.

Avec presque 11.4 pour cent de la population totale du monde, les 50 PMA actuels représentent le segment le plus pauvre et le plus faible de la communauté internationale. Les particularités de ce groupe de pays se situent dans la faiblesse de leurs ressources économiques, institutionnelles et humaines, souvent composées par des handicaps géophysiques. Leur distribution régionale peut également être regardée en tant qu'ayant un grand portant sur leur performance de croissance et de développement économiques. Tandis que la majorité des PMA (34 pays) sont situées en Afrique, en particulier dans la région de l'Afrique Subsaharienne, 16 sont enclavés et 11 sont la plupart du temps des petits pays d'île. D'ailleurs, 34 PMA récemment ont été classifiés en tant que Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) et 28 en tant qu'exportateurs des produits non pétroliers (la plupart du temps agricoles).

Version électronique en ligne

Economic Problems of the Least-Developed and Land-Locked OIC Countries 2008 (Anglais) (Arabe) (Française)